On parle de nous dans la presse

ARTICLE DU MAGAZINE « ikaris »
Dialogue intuitif et télépathie avec nos animaux – Février/Mars 2021

Communication animale

Animalium Mag 

Animalium Mag est un magazine en ligne consacré à la protection animale, au respect et bien-être des animaux domestiques et sauvages, à la planète, à l’éthique culinaire, cosmétique et vestimentaire. Lire la suite 

ARTICLE DU JOURNAL « Animalium mag »
EST-CE QUE COMMUNIQUER AVEC LES ANIMAUX EST RÉSERVÉ À DES PERSONNES QUI ONT LE « DON »?

Animalium Mag – Avril 2021

Extrait de l’article : Et bien non, n’est pas un don, c’est un moyen naturel de communiquer que nous possédons tous à la naissance, qui peut s’effectuer sans limite de distance. C’est une communication télépathique.

On s’est juste laissé conditionné par nos parents, la famille, l’école,
la société, l’environnement, mais en se rebranchant à la
« prise télépathique », on retrouve très rapidement cette capacité.
Lire la suite 

article Animalium Mag

 

 

Communication animale

ARTICLE DU JOURNAL « L’ÉDITION VAROISE »
MURMURE AU COEUR DES ANIMAUX – JANVIER 2020

L’édition Varoise – Janvier 2020

Propos recueillis par Clothilde HELIANTHE

 

 

ARTICLE DU MAGAZINE « NEXUS »
CONSCIENCE ANIMALE – SEPTEMBRE/OCTOBRE 2018

ARTICLE DU MAGAZINE « L’ère Nouvelle »
Conscience animale – MAI 2018

ARTICLE DE VAR MATIN –
Spécialiste én communication animale

VAR MATIN 8 AOÛT 2018

Connectée aux bêtes depuis toujours, Shaina a quitté le monde de la finance pour se consacrer au bien être des animaux grâce à la télépathie. Une méthode qu’elle enseigne.

 Propos recueillis par Christiane GEORGES

ARTICLE DE Nice MATIN –
La femme qui parlait à l’oreille des animaux

NICE MATIN 25 AOÛT 2015

Ancienne vendeuse en assurances, Shaina Lebeau est maintenant communicatrice animale. Elle propose des sessions de deux jours à des amoureux des animaux pour apprendre à entrer en communication avec eux. “Rien de surréaliste”, pour la Lenvensoise, qui estime exercer “le plus beau métier du monde”.

 
Propos recueillis par Romain Maksymowycz